Golhen Associés - Le Cipriani - PP2 - Chalmeau
Logement
Rennes (35) - 2019

Le Cipriani

Nomination
Pyramides d’Argent 2017
Programme
Démolition puis construction de 114 logements et parkings en sous-sol.
Maîtrise d'ouvrage
Bati Armor
Surface
SP 16 000 m² (compris sous-sol)
SP 8 015 m² logements
SHAB 7 258 m² et 437 m² de surface commerciale
Mission
Base
Certification et objectif
Label BBC, Habitat & Environnement, RT 2012
Équipe de maîtrise d’œuvre
Caradec & Risterucci Architectes Associés

Origami/Désormeaux
Espaces Intérieurs
CDLP, Enercia, Ouest Structure
114 logements collectifs

Lauréat d’un concours organisé par l’hôpital et la municipalité, cette opération est la première réalisation de la mutation urbaine du site de l’Hôtel-Dieu, dans le centre-ville de Rennes.

Avec nos invités de l’agence Caradec/Risterucci, nous avons mené une réflexion sur le contexte urbain, puis défini une stratégie d’organisation pour concevoir ce nouvel îlot de 200 logements dans la mixité sociale du PLH métropolitain, sous la maîtrise d’ouvrage Bâti Armor, et le regard de l’Architecte des Bâtiments de France.

Les rues de la Cochardière et Saint-Martin bordent le terrain à l’Est et au Nord tandis qu’une nouvelle voie douce délimite la parcelle avec l’Hôtel-Dieu. Cette voie qui permet la connexion entre le centre historique et le Parc des Tanneurs, se superpose à une voie gallo-romaine mise à jour lors des fouilles archéologiques.

Deux îlots d’une centaine de logements chacun, s’articulent le long de cet axe historique, composent avec des jeux de failles et de places, structurent le plan de masse qu’aucun stationnement aérien ne vient perturber.

Le Cipriani s’élance en pointe vers le Sud, jusqu’à la place Saint-Jean Heudes ; face au redent formé par l’Hôtel-Dieu, le projet crée une place ouverte. Une faille sur la rue de La Cochardière, donne à voir sur cet espace paysagé. La perméabilité depuis la rue est renforcée par de grands halls traversants s’exprimant en double hauteur. Le collectif social reprend la continuité après avoir marqué une nouvelle faille, son cœur d’îlot s’ouvre au Nord en belvédère, sur la rue Saint-Martin et le parc.

L’écriture architecturale s’exprime par le jeu des pleins et des creux formés par les vastes loggias, le calepinage rigoureux des bétons préfabriqués blancs et bronzes en alternance avec l’ordonnancement de la brique brune. Ces principes ont permis de séquencer les volumes pour en maitriser l’échelle avec l’idée de revisiter, de façon contemporaine, les modénatures et les matières propres aux bâtiments historiques de centre-ville.

Hall d'entrée
Vue depuis la rue de la Cochardière
Découvrez
également
114 logements collectifs Logement Rennes (35) 2019